Mistress day

Posté le 2 février 2017

13 février : la Saint-Valentin des amants

La Saint-Valentin approche à grands pas. Au programme : dîners romantiques, bouquets de fleurs et déclarations enflammées. Mais à en croire la nouvelle étude de Gleeden, cette fête de l’amour en cache une autre. Connu sous le nom de “Mistress Day” aux Etats-Unis, le Jour des Amants a lieu chaque 13 février et s’impose comme le moment idéal pour mettre sa relation extra-conjugale à l’honneur. Explications.

 

71% des hommes infidèles fêteront la Saint-Valentin avec leur amante

Afin de connaitre les petites habitudes des hommes infidèles pour la Saint-Valentin, Gleeden a interrogé près de 8 000 de ses membres européens. 27% d’entre eux prévoient de célébrer la fête des amoureux uniquement avec leur conjointe, tandis que plus de la moitié d’entre eux la fêteront à la fois avec leur conjointe et leur maîtresse (52%). Enfin, ils seront tout de même 14% à fêter la Saint-Valentin avec leur maîtresse uniquement !

Déjà très répandue outre-Atlantique, la tendance du National Mistress Day, ou Jour des Amants, semble se démocratiser d’année en année en Europe. Et ce ne sont pas les membres Gleeden qui diront le contraire ! 69% d’entre eux ont justement choisi le 13 février pour fêter la Saint-Valentin avec leur maîtresse. Il faut croire que ces messieurs sont plus romantiques qu’il n’y paraît et voient là l’occasion de montrer leur affection pour leur partenaire illégitime, avant même de célébrer l’amour avec leur conjointe.

 

Plus généreux avec leur maîtresse

Bouquets de roses rouge, bijoux, lingerie… les hommes ont la responsabilité de choyer l’être aimé lors de la Saint-Valentin. Là encore, si la conjointe a souvent droit à son cadeau, la maîtresse aussi. Et une fois de plus, c’est elle qui semble tirer son épingle du jeu.

Alors que la majorité des hommes interrogés dépenseront entre 50 et 100 euros pour le cadeau de leur conjointe (52%), ils sont prêts à dépenser plus de 200 euros pour leur maîtresse (36%) ! Quand on aime, on ne compte pas.

 

Des fleurs et des chocolats pour ma conjointe… de la lingerie pour ma maîtresse

Côté cadeaux, si les conjointes se verront offrir en majorité un bouquet de fleurs (66%), des chocolats (54%), ou encore du parfum (23%), les maîtresses elles, auront droit en grande majorité à une pièce de lingerie sexy (51%) ou à un sextoy (37%). Eh oui, lorsqu’il s’agit de la relation extra-conjugale, c’est l’aspect charnel qui semble prendre le dessus.


 

Au restaurant avec l’officielle… à l’hôtel avec la maîtresse !

A la Saint-Valentin, il est de rigueur de surprendre sa bien-aimée en lui réservant une soirée romantique. Mais là encore, l’étude de Gleeden révèle que le programme réservé à la conjointe est loin d’être le même que celui proposé à la maîtresse.

La majorité des hommes interrogés emmèneront leurs conjointes au restaurant pour un dîner romantique (49%) ou au cinéma (21%). Avec les maîtresses en revanche, une fois encore, c’est l’aspect physique de la relation qui prédomine puisque 48% d’entre elles se verront offrir un moment torride dans une chambre d’hôtel. Comme quoi, le 5 à 7 a encore de beaux jours devant lui…

 

Le sexe et la Saint-Valentin

Enfin, Gleeden a interrogé ses membres masculins concernant leurs projets sexuels pour cette Saint-Valentin ! Si 54% d’entre eux pensent qu’ils feront l’amour avec leur conjointe à l’occasion de la Saint-Valentin, une majorité le fera par habitude (43%) ou pour lui faire plaisir (31%), tandis que 26% le feront par envie.

Enfin, une écrasante majorité de 87% des hommes infidèles prévoient de faire l’amour avec leur maîtresse à l’occasion de la Saint-Valentin.