Infidélité réseaux sociaux

Posté le 5 octobre 2017

Infidélité : quand les réseaux sociaux étouffent le couple

72% des membres interrogés par Gleeden estiment que leur partenaire passe trop de temps sur les réseaux sociaux

A l’heure où la communication virtuelle est plus répandue que jamais, les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien et nombreux sont celles et ceux qui ne comptent plus les heures passées devant un écran… au détriment de leur couple. Gleeden, le leader européen de la rencontre extra-conjugale qui compte près de 3,7 millions de membres a interrogé plus de 12 000 de ses inscrits* afin de savoir si le temps passé par leur partenaire sur les réseaux sociaux avait un lien avec leur infidélité.

Depuis plusieurs années déjà, on juge sur un nombre de followers, la qualité d’un selfie ou une quantité de “likes”. C’est le culte de l’apparence virtuelle, l’adoration du filtre photo, le pèlerinage du hashtag.

 

L’infidélité : la rébellion des esseulé(e)s des réseaux sociaux ?

Mais pendant que certains jouent le jeu et travaillent dur pour se construire une belle image virtuelle, il y en a un qui en pâtit : c’est le couple. Alors qu’une enquête récemment publié par la revue “Computers in Human Behavior” démontre une augmentation de 4,32% de divorces dans les régions où Facebook est le plus utilisé, il semblerait que certain(e)s soient frustré(e)s du temps passé par leur conjoint(e) sur les réseaux sociaux au point de se décider à aller voir ailleurs !

Gleeden, site leader de la rencontre extra-conjugale a interrogé plus de 12 000 membres à ce sujet et les chiffres sont sans équivoque : près de trois quarts d’entre eux (72%)estiment que leur conjoint passe trop de temps sur les réseaux sociaux et 69% déclarent s’être déjà disputés à ce sujet. Enfin, 62% des infidèles admettent avoir franchi le cap de la relation extra-conjugale car leur partenaire accordait trop de temps aux réseaux sociaux !

Et il semble que c’est l’amour-propre qui en prend un coup lorsque le partenaire est scotché à son écran. Alors que plus de la moitié des membres interrogés par Gleeden (57%) disent s’être sentis délaissés par leur conjoint(e), 29% d’entre eux ont franchi le cap de l’infidélité pour se prouver qu’il valait mieux que des relations virtuelles. 11% se montrent d’ailleurs particulièrement rancuniers et admettent avoir entretenu une relation extra-conjugale simplement pour se venger du manque d’attention de leur partenaire !

Avec ces informations, certain(e)s vont peut-être enfin songer à lâcher leur smartphone !

* Sondage en ligne Gleeden mené du 21 au 28 septembre auprès de 12 012 membres européens du site.