confinement

Posté le 25 mars 2020

Confinement : explosion de l’infidélité en ligne

Depuis le début du confinement en France, Gleeden, le leader de la rencontre extra-conjugale enregistre une hausse-record des inscriptions et du trafic sur sa plateforme.

Cela fait maintenant plus d’une semaine que le confinement est entré en vigueur en France et de plus en plus de Français commencent à ressentir les effets du stress liés à la vie en captivité. Les anglophones ont même un terme spécifique pour qualifier cette angoisse : le « cabin fever » (c’est-à-dire la « fièvre de cabine ») qui décrit l’irritabilité extrême et l’agitation qu’une personne peut ressentir lorsqu’elle se retrouve dans un espace confiné pendant une longue période. »

Chacun à sa manière tente de trouver un moyen d’oublier les désagréments liés à cette situation inédite : on a pu voir sur les réseaux sociaux ceux qui se lancent le défi de courir un marathon dans leur appartement, ceux qui se mettent à la cuisine, ou encore ceux qui organisent des concerts géants depuis leur balcon… Moins démonstratifs, il y en a d’autres qui décident de se tourner vers les sites de rencontres pour tenter de retrouver une once de liberté et de flirter avec des inconnus…

 

COVID-19 : augmentation record de l’infidélité en ligne

Depuis le début du confinement obligatoire qui a commencé en France le 17 mars, le site de rencontres extra-conjugales Gleeden, qui rassemble la plus grande communauté d’infidèles en Europe avec plus de 6,6 millions de membres, a vu son trafic augmenter de +260% par rapport à un mois de mars habituel et son nombre d’inscrits bondir de plus de 170% . Ces chiffres records correspondent habituellement à ceux enregistrés en période de rentrée scolaire ou encore de nouvelle année.

Les conversations de chat qui s’opèrent sur la plateforme durent deux fois plus longtemps et le temps moyen passé sur le site est de 2h30 (contre 1h habituellement en France). Il est également intéressant de noter que les utilisateurs en profitent pour actualiser leur profil : modification de leur présentation, téléchargement de nouvelles photos dans l’album privé… L’équipe de modération qui est en charge de valider chaque modification de profil a reporté cette semaine une hausse de +230% de leur activité par rapport aux semaines précédentes.

Autre point étonnant, les différents outils mis à la disposition des membres pour assurer leur sécurité sur la plateforme sont plus que jamais utilisés : 87% des connexions enregistrées depuis le confinement ont été réalisées depuis un mobile, 79% des membres ont opté pour le mode discret (permettant de transformer la couleur violette en bleu type réseaux sociaux) et 76% ont enclenché l’option « sortie d’urgence » permettant déconnexion automatique de l’application sur simple secousse de son téléphone.

 

Quand le virtuel permet de mieux supporter la vie réelle

L’une des conséquences du confinement la plus difficile à vivre pour les Français est certainement la limitation de leurs interactions sociales : enfermés chez eux, avec des possibilités de sorties très restreintes et contrôlées, ils n’ont plus la possibilité de se retrouver. Le virtuel devient alors leur seule option pour continuer à socialiser.

« On pensait que ce confinement allait impacter négativement l’activité de nos membres sur Gleeden car il leur enlevait tout espoir de se rencontrer prochainement. Mais on a constaté au contraire cette dernière semaine une augmentation inhabituelle pour la période du trafic quotidien et du nombre d’inscrits. » déclare Solène Paillet, Directrice Marketing de Gleeden.

Elle tente d’expliquer ce phénomène : « pendant le confinement, les Français s’orientent vers les applications de rencontres pour retrouver un peu de lien social. En se rendant sur Gleeden, ils savent qu’ils pourront dialoguer avec des personnes mariées (ou en couple) qui sont confrontées aux mêmes difficultés qu’eux, tout en ayant un niveau de discrétion et de confidentialité introuvable sur d’autres plateformes. »

Car cette cohabitation forcée peut mettre les couples à rude épreuve, comme en témoignage l’essor des demandes de divorce enregistrées en Chine à la fin de plusieurs mois de confinement.

Elle poursuit : « en cette période de crise sanitaire mondiale qui chamboule tous les aspects de nos vies, les personnes en couple sont encore plus touchées que les personnes seules car elles doivent s’adapter rapidement à vivre 24h/24 avec leur partenaire. Ce huis clos imposé fait forcément émerger des tensions et il n’y a plus d’échappatoire possible dans la vie réelle. Gleeden va donc leur permettre de retrouver un peu d’intimité et de cultiver leur jardin secret entre personnes qui se comprennent. »