femme infidele gleeden

Posté le 13 mars 2019

Infidélité : Portrait-robot de ces femmes qui osent se faire plaisir !

L’infidélité est dans l’imaginaire collectif généralement associée à la gente masculine. En effet, que ce soit dans la littérature, le cinéma ou encore l’Histoire, on nous donne l’impression que ce sont principalement les hommes qui sont à la recherche d’aventures extraconjugales. Et pourtant, d’après les dernières statistiques, les femmes ne sont pas en reste lorsqu’il est question d’aller voir ailleurs : 33% avouent avoir déjà été infidèles au cours de leur vie (contre 24% en 2001 et 10% en 1970)*

Mais qui sont ces femmes modernes qui font fi de tabous ancestraux et osent franchir le cap de l’infidélité ? A quoi ressemblent-elles ? Que recherchent-elles ? Pourquoi trompent-elles ?

Gleeden, le site leader des rencontres extra-conjugales qui rassemble désormais une communauté de plus de 5 millions de membres, possède aujourd’hui la plus grande base de données sur l’infidélité jamais constituée en Europe. Ainsi, en analysant les profils et les préférences déclarées par ses membres féminins en France, Gleeden a pu dresser le portrait-robot de la femme infidèle en 2019.



L’infidèle type, Madame Tout-le-monde ?

Votre voisine ? Votre collègue ? Votre sœur ? L’infidèle en 2019 pourrait être n’importe quelle femme de votre entourage. Cependant, en condensant toutes les données récoltées sur les profils de ses membres féminins, Gleeden a pu créer le portrait type de la femme infidèle en 2019. Peut-être la reconnaîtrez-vous ?

profile femme infidèle

Mais pourquoi trompent-elles ?

Afin d’aller plus loin dans cette étude, Gleeden a également contacté 52 femmes inscrites** sur la plateforme pour connaitre leurs motivations à sauter le pas. Bien qu’il existe autant de raisons de tromper son conjoint que de femmes, ces entretiens téléphoniques individuels ont permis de faire émerger les 4 raisons les plus fréquemment évoquées pour justifier leurs envies d’ailleurs. Et contrairement aux idées reçues, très peu mettent la faute sur leur conjoint mais expriment des besoins personnels plus profonds :

1. Le besoin de se sentir exister en tant que femme : après des années de relations, les femmes interrogées expriment un véritable besoin de se sentir revalorisées dans leur féminité. Elle expliquent que l’infidélité leur permet de sortir de façon ponctuelle de leur rôle de bonne mère de famille ou d’épouse aimante.

2. Le besoin de se prouver qu’elles peuvent encore séduire et plaire : plus de la moitié des femmes interrogées ont également évoquer l’envie de tester leur pouvoir de séduction et d’attraction. Elles expliquent qu’après l’arrivée des enfants, elles ont parfois du mal à reconnaître leur propre corps et sont en proie à des insécurités que les simples réassurances de leur conjoint n’arrivent pas à combler. Le regard d’autres hommes, les compliments et les attentions les rassérènent. Certaines s’étonnent même du succès qu’elles rencontrent sur la plateforme et avouent ne jamais avoir imaginé plaire à des hommes bien plus jeunes qu’elles.

3. Le besoin de tenter de nouvelles expériences : la troisième raison évoquée par les femmes interrogées est celle de briser une routine devenue bien trop monotone. Elles expliquent pourtant, parfois confuses, être à la recherche de ce petit confort de vie mais déclarent ressentir un besoin profond de vivre de nouvelles expériences, sans pour autant tout remettre en question dans leur couple. Aline***, 38 ans, déclare : « Quand je me rend sur Gleeden, c’est comme si j’embarquais sur des montagnes russes. Je sais que je vais avoir une bonne dose d’adrénaline et de sensations fortes mais que je serai en sécurité ».

4. Le besoin de réveiller une libido en berne : bien que toujours attirées sexuellement par leur conjoint, plus d’un tier des femmes interrogées expliquent que la routine s’est aussi immiscée dans leur chambre à coucher et que pour réveiller leur libido, elles éprouvent le besoin de toucher, sentir, goûter d’autres corps que celui de leur moitié. « Il n’y a rien de plus excitant que de sentir pour la première fois la peau d’un inconnu sur soi » révèle Maeva***, 41 ans et mariée depuis plus de 17 ans. « J’ai connu mon conjoint très jeune et j’avais oublié ces sensations indescriptibles liées à la découverte d’un nouveau corps ».

Forte de ses 7 ans d’expérience au sein de Gleeden, Solène Paillet, Directrice de la Communication, nous livre son expertise :

solene paillet experte « Depuis que je travaille chez Gleeden, j’ai eu l’opportunité d’être en contact régulier avec des milliers de femmes infidèles. J’ai pu échanger avec elles afin de comprendre leurs motivations, leurs envies, leurs peurs… Chaque femme est unique et vit son infidélité de façon différente mais j’ai en effet pu remarquer qu’elles étaient toutes, au moment de franchir le cap, en recherche d’un épanouissement personnel qu’elles n’arrivaient plus à trouver au sein de leur foyer conjugal. Elles éprouvent souvent de la culpabilité, non pas d’être infidèles, mais de ne pas réussir à « être heureuse avec ce qu’elles ont ». Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, les femmes infidèles aiment toujours leur conjoint et ne souhaitent pas se séparer. Elles ont juste besoin d’un peu “d’extra” dans une vie devenue trop ordinaire. »

* Etude IFOP 2017
** Femmes inscrites sur Gleeden en France, Belgique et Suisse depuis plus d’un an
*** Les prénoms ont été modifiés pour des raisons de confidentialité