mistress day budget

Posté le 7 février 2020

Mistress Day : enquête sur les dépenses des infidèles

Avez-vous déjà remarqué que les restaurants étaient toujours bondés à la veille de la Saint-Valentin ? Des amoureux qui souhaitent célébrer leur relation en avance ? Pas exactement…

Tout droit venu d’outre Atlantique, le « Mistress Day » que l’on peut traduire par « le jour des amants » prend de plus en plus d’ampleur en Europe et tout particulièrement en France. Célébré chaque année la veille de la Saint-Valentin, les infidèles profitent de cette journée pour mettre leur relation extraconjugale à l’honneur.

D’après la dernière étude de Gleeden, le leader de la rencontre entre personnes mariées en Europe, 78% des hommes infidèles interrogés* affirment qu’ils auront une marque d’attention envers leur maîtresse en ce jour particulier. Diner au restaurant, bouquet de roses rouges, bijoux, lingerie… Ils n’hésiteront pas à mettre la main au portefeuille pour faire plaisir à leur amante.

Mais quel est le budget alloué par les hommes à cette célébration clandestine ? Est-il équivalent à celui débloqué pour la Saint-Valentin ? Sont-ils plus généreux avec leur maîtresse qu’avec leur femme ? Gleeden a mené l’enquête auprès de ses membres pour mieux comprendre ce phénomène !


Mistress Day : les infidèles prévoient un budget deux fois plus important que pour la Saint-Valentin

Tout d’abord, Gleeden a interrogé ses membres à propos du budget moyen estimé pour ces deux célébrations. Et le résultat est sans appel !

Entre la chambre d’hôtel, le cadeau (sexy) et le diner aux chandelles, les infidèles prévoient de dépenser pas moins de 400 euros en moyenne pour célébrer le « Mistress Day » avec leur amante. Un budget conséquent qui est deux fois plus élevé que celui alloué pour la Saint-Valentin ! Les répondants estiment en effet qu’ils dépenseront en moyenne 190 euros pour célébrer la fête des amoureux avec leur conjointe.

La raison principale de cet écart ? 42% la justifient par le coût de la location d’une chambre d’hôtel, 39% expliquent qu’ils iront dans un restaurant plus haut de gamme avec leur maîtresse qu’avec leur femme et une majorité d’entre eux estime qu’ils offriront un cadeau plus onéreux à leur amante qu’à leur conjointe.


Les hommes plus généreux avec leur maîtresse qu’avec leur femme

Alors que la majorité des hommes interrogés (54%) estiment qu’ils dépenseront entre 50 et 100 euros pour le cadeau de leur conjointe, ils sont plus d’un tiers (37%) à vouloir dépenser plus de 200 euros pour leur maîtresse.

Autre donnée moins reluisante, 24% des hommes interrogés avouent qu’ils seraient prêts à faire des économies sur le cadeau de leur femme afin d’offrir un plus joli présent à leur maîtresse !




Solène Paillet, directrice de la communication de Gleeden commente ces résultats : « Une personne qui décide de sauter le pas de l’infidélité est souvent une personne en manque d’affection, d’attention ou d’intimité avec son propre conjoint. Célébrer la Saint-Valentin avec sa maîtresse ou son amant, une personne avec qui ils partagent régulièrement des moments de complicité, s’impose souvent de façon naturelle. »

Elle continue : « Quand on s’engage dans une nouvelle relation, il est normal d’avoir envie de faire plaisir et de gâter sa conquête. Les hommes inscrits sur Gleeden sont en grande majorité des CSP+ avec des moyens financiers élevés ; il n’est donc pas étonnant qu’ils choisissent de sortir le grand jeu pour leur maîtresse. »

*Etude réalisée auprès de 3500 membres masculins français et belges ayant déclaré être engagés dans une relation extraconjugale depuis plus de 3 mois.