infidélité radinerie

Posté le 27 juillet 2017

La radinerie : raison #1 de l’infidélité féminine ?

Dîners romantiques, week-end improvisés, bouquets de fleurs et autres délicates attentions, les hommes sont prêts à tout pour conquérir une femme, quel qu’en soit le prix. Mais une fois la phase de séduction passée, le couple s’installe et le naturel reprend le dessus. Alors, certains se montrent nettement moins généreux, voire carrément avare ! Un défaut souvent redouté par la gent féminine. Et si le manque de générosité pouvait être un facteur d’infidélité ? Pour le savoir, Gleeden le leader européen de la rencontre extra-conjugale qui compte plus de 3,5 millions de membres a interrogé 5 000 femmes*.

 

Trois quarts des femmes mariées aimeraient avoir un conjoint plus généreux

Bien qu’elles n’exigent pas d’être couvertes de cadeaux, les femmes aiment qu’on prenne soin d’elles et qu’on les valorise. Ainsi, un homme généreux et attentionné a toutes les chances de séduire et de garder une femme. Malheureusement, il semble que ces qualités soient encore trop rares… En effet, 74% des femmes interrogées estiment que leur conjoint n’est pas assez généreux et 56% admettent s’être déjà disputé avec leur partenaire à ce sujet. Il faut croire que l’avarice d’un homme peut mener à de nombreuses frictions et frustrations au sein du couple…

 

« Si tu es radin, je vais voir ailleurs ! »

L’avarice est un vilain défaut. Et lorsqu’il s’immisce dans la relation, il peut faire des dégâts ! La preuve : 69% des femmes interrogées par Gleeden pensent que le manque de générosité de leur conjoint a un lien direct avec leur infidélité. Eh oui, l’amour s’entretient avec de mots doux, de la tendresse, des petites attentions et des prises d’initiatives qui ont parfois un prix, que certains ne sont pas prêts à payer. Au risque de voir leur conjoint(e) trouver satisfaction ailleurs…

 

La radinerie, un véritable tue-l’amour

Pour expliquer leur infidélité suite au manque de générosité de leur conjoint, la majorité des membres féminins interrogés par Gleeden (39%) évoquent le besoin de se sentir valorisée. 29% d’entre elles admettent même s’être senties blessées dans leur amour propre face à un conjoint incapable de faire des efforts. Enfin, plus d’un quart d’entre elles déclarent que la radinerie a eu raison de leur désir pour leur conjoint et considèrent ce défaut comme un véritable tue-l’amour.

Messieurs, si vous tenez à votre bien-aimée, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

* Sondage en ligne Gleeden.com mené du 10 au 17 juillet 2017 auprès de 5 013 membres féminins.